Transports : le rôle indispensable de la région

Autoroutes, voies ferrées, aéroports… la Région Auvergne dispose d’infrastructures de transports inégalement réparties sur ses 4 départements. Or c’est bien la politique régionale – combinée avec les actions de l’Etat (dans les contrats de projet Etat-Région) – qui permet d’améliorer les réseaux.

En 2012, l’Auvergne a investi près de 100 millions d’euros pour améliorer le réseau ferroviaire (source Obs. régional des transports). Ce mode de transport représente le 2e poste budgétaire de la région.

Les élus locaux misent aussi beaucoup sur la création d’une ligne de train à grande vitesse (LGV) entre Paris et Lyon, via Orléans et Clermont-Ferrand. Même si la réalisation de cette ligne pourrait bien rester sur les rails…

Trafic dense sur des lignes obsolètes

Malgré cela, le trafic régional ferroviaire reste dense, sur des lignes obsolètes. La FNAUT (association d’usagers) fait remarquer le temps de trajet entre Saint-Étienne et Clermont-Ferrand est compris entre 2h et 4h. Pas de quoi donner envie de choisir le train comme moyen de transport!

Vous préférez la route au train? L’Auvergne est certes dotée de routes et d’autoroutes (3 73 km d’autoroutes selon la DREAL en 2011), mais là encore tous les départements ne sont pas bien desservis. L’Allier notamment ne disposait en 2011 que de 88 km d’autoroutes, contre 220 km pour le Puy de Dôme. Autant d’infrastructures de transports qu’il faut aussi entretenir…

Un aéroport sans passagers

Dernier moyen de transport, l’avion. L’Auvergne a un peu de mal à développer son aéroport face à la concurrence lyonnaise. Le hub international n’est plus qu’un lointain souvenir, faute d’accueillir assez de passagers.

 

A Clermont-Ferrand, les explications de Marc-Alexis Roquejoffre

 


L’Auvergne dispose d’un Observatoire régional des transports : http://www.transport-auvergne.com

Valérie-Anne Maître

Arrivée à RCF Lyon en 2013, Valérie-Anne Maitre a été journaliste les années précédentes dans plusieurs rédactions RCF dans sa Franche-Comté natale. En charge des informations locales, elle est aussi très branchée sur l’actualité numérique et les réseaux sociaux n’ont pas de secret pour elle.