Fourvière célèbre la beauté et le chaos

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Cette semaine dans Vendredi aux Nuits : de la violence et de la tolérance, des liens sacrés et des mauvais esprits avec au programme le circassien Mathurin Bolze dans le spectacle Santa Madera et le groupe français Frànçois & the Atlas Mountains qui présente « Solide Mirage », son tout nouvel album. 

Liens sacrés

Habitué des Nuits de Fourvière, Mathurin Bolze et sa compagnie MPTA, accompagne cette année, les deux circassiens Juan Ignacio Tula et Stefan Kinsman. Autour d’une roue Cyr, un agrès de cirque  d’environ deux mètres de diamètre, il créé le spectacle Santa Madera. Signifiant bois sacré en espagnol, le santa madera est un arbre originaire d’Amérique du Sud qui peut symboliser l’amour comme la violence, le pardon et la complicité. Pour en parler, Mathurin Bolze est notre invité à 19h15.

Santa Madera, à voir au Domaine de Lacroix-Laval les 8 et 9 juillet à 20h30.

 

Un nouvel album et une remise en question

Ils viennent de sortir leur 4e album Solide Mirage, les 4 artistes de Frànçois & the Atlas Mountains sont de passage aux Nuits de Fourvière pour assurer la première partie de Yann Tiersen. Jonglant habillement entre français et anglais,  pop, électro et rythmes africains, le groupe se politise dans ses chansons et viendra nous en parler à 19h35.

François & the Atlas Moutain en concert ce vendredi 7 juillet à 21h .

 

Un cirque simple

A Simple Space, « un espace simple » c’est le titre du nouveau spectacle de la compagnie de cirque australienne Gravity & Other Myths. Ils ont voulu enlever tous les artifices que l’on peut attribuer aux grosses productions pour laisser place à la simplicité et à l’efficacité des acrobaties. Et surtout, ils ont voulu se rapprocher de leur public pour mieux communiquer avec lui cette intensité qui anime tant de part et d’autres de la piste.

Jusqu’au 23 juillet au Domaine de Lacroix-Laval.

 

Lucie Baverel

A RCF depuis 2010, Lucie Baverel est passée par la Franche-Comté et la Lorraine avant de s’installer à Lyon. Journaliste en charge des Midis RCF et des tranches du soir et du week-end, Lucie Baverel aime parler culture et chocolat, aller à la rencontre de ceux que l’on n’entend pas et là où on ne l’attend pas.

Facebook
Facebook
Abonnement courriel
Flux RSS