Annecy aux JMJ, le carnet de bord de Victor Vasseur

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Parti avec le diocèse d’Annecy, Victor Vasseur, journaliste à RCF Haute-Savoie, vous fait vivre son voyage aux JMJ.

En cours de route, Victor pose parfois son micro pour saisir l’appareil photo. Et il partage les clichés sur les comptes twitter et facebook de sa radio.

Jour 1. Le départ. « Les JMJ, une aventure spirituelle… c’est vivre quelque chose de fort entre jeunes ! »

Les JMJ, ça commence par  une célébration d’envoi, suivie de longues heures en bus. Passé la frontière française, il faut encore traverser l’Allemagne. Mercredi 20 juillet, les jeunes du diocèse d’Annecy arrivent dans leur ville hôte : Wroclaw.

Annecy-jmj-VV-rcf

Est-ce qu’on part entre amis ou entre chrétiens aux JMJ ? Et qu’attendent ces jeunes pour ce rassemblement ? Comment ces JMJ pourront leur permettre d’affermir leur foi ? Au milieu des jeunes, Victor a posé quelques questions… Mercredi matin, en direct du bus des jeunes, il a aussi résumé le voyage à Stéphane Tremblay.

Jour 2 . « Bienvenue à Wroclaw »

C’est enfin l’arrivée en Pologne pour les jeunes du diocèse d’Annecy après de longues heures de bus. Les jeunes s’installent à Wroclaw, dans une école ou dans des familles d’accueil. Lesquelles ont prévu un grand buffet de bienvenue. Les jeunes n’ont pas perdu leur enthousiasme en cours de route et chantent toujours avec allégresse, esquissant même des petites chorégraphies avec leurs hôtes.annecy-VV-JMJJPG

Mercredi c’est aussi le jour d’arrivée des pèlerins partis d’Annecy en vélo. Ils sont « épuisés, mais vides pour accueillir tout ce qui va se passer pendant les JMJ » confie l’un des cyclistes.

 

 

 

Jour 3. Découvrir l’Église polonaise

Ils sont près de 300 pèlerins haut-savoyards installés à Wroclaw. Jeudi, les jeunes ont pris un peu de temps pour une visite touristique de la ville. Mais l’étape à Wroclaw, c’est aussi l’occasion aussi de mieux connaître l’Église polonaise. jmj-annecy-vv-Hsavoie

Haut-savoyards fiers de leurs couleurs, les jeunes profitent de chaque moment pour rencontrer les autres JMJistes venus d’ailleurs : du Brésil, de Corée, d’Espagne… Le tout dans une bonne ambiance générale, car le pèlerin d’Annecy est « un jukebox ambulant«  remarque Victor. A l’heure du « Mercy Fest », festival de la Miséricorde, savoir chanter et danser c’est un atout !

Jour 4. Le concert Singing Europe dans le stade de Wroclaw

Pour leur dernier week-end à Wroclaw les jeunes d’Annecy ont accompli des œuvres de miséricorde, comme par exemple rencontrer des personnes âgées dans une maison de retraite. Après ça, l’ambiance est devenue un peu survoltée… rassemblés dans le stade de football de la ville, les jeunes ont participé au concert Singing Europe. L’occasion d’entendre l’une des stars du moment : Sœur Cristina, lauréate de The Voice en Italie. VV-rcf-jmj-stade

Jour 5. La Haute-Savoie quitte Wroclaw pour Cracovie

Après la semaine missionnaire, les jeunes du diocèse d’Annecy ont quitté leurs familles d’accueil à Wroclaw pour rallier Jadowniski qui se trouve à une heure de bus de Cracovie. L’école et le gymnase de cette petite ville de 5000 habitants sera leur QG pour la suite et la fin des JMJ. Avant de rentrer dans la grande ambiance de Cracovie, les jeunes Haut-Savoyards vont vivre un temps fort lors de la visite du camp de concentration d’Auschwitz Birkenau.

 

  annecy 2

annecy drapeau

 

 

Jour 6. Après l’attentat près de Rouen, des pèlerins partagés entre émotion et prières

Même s’ils ne l’expriment pas publiquement, par pudeur ou parce que la nouvelle est tombée brutalement après une semaine joie, nombre de jeunes du diocèse d’Annecy sont marqués par le fait qu’un homme de Dieu a été tué dans une église pendant une célébration.

Depuis les camps de concentration d’Auschwitz-Birkenau qu’ils ont visité mardi 26 juillet, ils ont fait mémoire en silence de toutes les victimes de la haine et de la folie humaine.

 

 

Jour 7. Même pas 18 ans, déjà aux JMJ

Malgré les événements tragiques survenus à Saint-Etienne-du-Rouvray, les pèlerins du diocèse d’Annecy présents en Pologne, et en particulier les plus jeunes, n’ont pas envie de se laisser abattre. 

Notre reporter a participé avec eux à une journée type d’un JMJiste : catéchèses le matin avec les évêques, puis festival de la jeunesse l’après-midi.

annecyj8annecyj82

Jour 8. Les jeunes Haut-Savoyards ont vu le pape

Une mosaïque multicolore de T-shirt, anoraks et parapluies a rempli la plaine de Blonia à Cracovie. Le temps maussade n’a pas assombri l’humeur des jeunes qui ont écouté et acclamé François lors de leur première rencontre.

Sur place, Victor Vasseur a recueilli la réaction de Justine, jeune JMJiste, « on est tout petit, on ne sait pas trop où donner de la tête, il y a du monde partout, [..] je me dis aussi que le pape doit être très stressé de voir autant de personnes qui l’attendent »

Pour Thibaut, « c’était un moment fort, impressionnant, qu’on attendait tous avec impatience, j’ai déjà hâte d’y retourner samedi et dimanche ».

 

annecy papepape 2

 

Valérie-Anne Maître

Arrivée à RCF Lyon en 2013, Valérie-Anne Maitre a été journaliste les années précédentes dans plusieurs rédactions RCF dans sa Franche-Comté natale. En charge des informations locales, elle est aussi très branchée sur l’actualité numérique et les réseaux sociaux n’ont pas de secret pour elle.

Facebook
Facebook
Abonnement courriel
Flux RSS