Laurent Wauquiez en tête dans l’Ain

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Dans l’Ain aussi les électeurs se sont davantage mobilisés hier, avec une participation à 57,08%, soit près de 9 points de plus que dimanche dernier.

C’est Laurent Wauquiez qui arrive en tête de ce second tour avec 39,81 % des voix, suivies de celles de Jean-Jacques Queyranne à 32,10%. Christophe Boudot termine 3ème à 28,09% alors que le FN était arrivé en tête avec plus de 31% des voix au premier tour.

 

Satisfaction de la droite

A droite dimanche soir, le colistier de Laurent Wauquiez et président des Républicains de l’Ain, Étienne Blanc avait la satisfaction de la victoire. Il répond à Xavier Jacquet, RCF Pays d’Ain.

 

Entre temps, les électeurs ont changé d’avis. Au 1er tour, les grandes villes comme Oyonnax, Belley, Hauteville, Ambérieu-en-Bugey avaient choisi le candidat du FN Christophe Boudot. Au 2e tour les électeurs ont préféré la liste de Laurent Wauquiez. Sauf à Bellegarde-sur-Valserine, où Christophe Boudot en tête dimanche dernier, s’est fait distancé par le candidat de la gauche Jean-Jacques Queyranne (PS).

Hausse des voix pour le FN

Le candidat frontiste a toutefois encore gagné des voix dimanche soir dans l’Ain : en obtenant 4 000 voix de plus qu’au premier tour. Et près de 70 communes ont voté pour Christophe Boudot. C’est le cas des grandes villes du département, sauf Bourg-en-Bresse, qui l’avait fait pourtant au premier tour.

 

Un recul en pourcentage mais pas en voix, donc pour le FN et une déception pour son responsable départemental et colistier de Christophe Boudot, Maxime Chossat.

 

Le PS; « déçu », mais en tête à Bourg-en-Bresse

Le maire de Bourg-en-Bresse, le socialiste Jean-François Debat a la satisfaction d’avoir, comme au premier tour, vu Jean-Jacques Queyranne en tête dans la commune préfecture avec 47, 05% des voix, largement devant Laurent Wauquiez 35, 95% et Christophe Boudot à 16,99%. Mais le premier vice-président sortant est inquiet des idées avec lesquelles Laurent Wauquiez l’a emporté.

 

Valérie-Anne Maître

Arrivée à RCF Lyon en 2013, Valérie-Anne Maitre a été journaliste les années précédentes dans plusieurs rédactions RCF dans sa Franche-Comté natale. En charge des informations locales, elle est aussi très branchée sur l’actualité numérique et les réseaux sociaux n’ont pas de secret pour elle.

Facebook
Facebook
Abonnement courriel
Flux RSS