Taux de participation en Auvergne et Rhône-Alpes

(Actualisé à 17h)

Taux de participation en Auvergne et Rhône-Alpes : 43,24%

  Au niveau national le taux de participation est de 43,01 %.

Taux de participation à 17h en Rhône-Alpes

Selon la préfecture du Rhône le taux de participation à 17h pour le 1er tour est de 44,31% (48,39% dans le Rhône et 42,68% pour la Métropole). Dans la Drôme le taux de participation est de 47,06%. En 2010, à la même heure, il était de 42,08%. (source RCF Drôme).En Isère, à 17h taux de participation de 44,16% au premier tour (37,7% en 2010) selon la préfecture). Dans la Loire le taux de participation à 17h est de  41,45%, soit identique à 2010. (source RCF Saint-Etienne). Taux de participation à 17h en Ardèche : 40,30 %. (préfecture de l’Ardèche).   Dans l’Ain, taux de participation est de 42,3%  

 En Savoie le taux de participation à 17h est de 45,07%.

  (Actualisé à 15h)

Taux de participation nationale à 12h 16,27%

Selon le ministère de l’Intérieur le taux de participation pour ce premier tour est en légère progression 16,27% à 12h contre 16,07% en 2019.

Taux de participation dans la Loire 18,92%

 


(Actualisé à 14h)

Taux de participation dans la Drôme 20,28%

Taux de participation pour le 1er tour des élections ‪#‎Regionales2015‬ dans la ‪#‎Drôme‬ s’élève à : 20,28 % à 12h, contre 18,09 % en 2010. (Source RCF Drôme)

 

Taux de participation dans l’Isère 19,09%

Taux de participation dans l’Isère 19,09% à 12h pour le 1er tour, contre 17,7% lors du 1er tour du scrutin régional de 2010 et 18,05% lors du 1er tour des Départementales en mars 2015.

(Source préfecture de l’Isère)

 

(Actualisé à 12h)

Taux de participation dans le Rhône et la Métropole de Lyon 17,98%

(Source préfecture du Rhône)

Rhone.12h
Lors du scrutin départemental le taux de participation à la même heure pour le premier tour s’élevait à 22,17%.

 

 

 

Valérie-Anne Maître

Arrivée à RCF Lyon en 2013, Valérie-Anne Maitre a été journaliste les années précédentes dans plusieurs rédactions RCF dans sa Franche-Comté natale. En charge des informations locales, elle est aussi très branchée sur l’actualité numérique et les réseaux sociaux n’ont pas de secret pour elle.